Nouvelle théorie de la construction de la pyramide de Khéops, selon Jean-Pierre Houdin

Jean-Pierre Houdin, architecte indépendant, a exposé une nouvelle théorie sur la construction de la Grande Pyramide, dites de Khéops. Cette théorie a mis plus de dix ans à être dévoilée au grand public. Grâce à son père, qui a pensé à cette théorie, et à des travaux avec les plus grands architectes et des travaux sur place, Jean-Pierre Houdin a permis une avancé considérable dans la méthode supposée de la construction de la pyramide de Khéops.

 

Jean-Pierre Houdin.

            Sa théorie est simple : il suppose que pour sa construction, les ouvriers auraient construit la pyramide en empilant des blocs de pierres sur une hauteur de quarante-trois mètres à l’aide d’une rampe, puis ensuite, les ouvriers auraient construit une rampe intérieure afin de continuer à pouvoir amener des blocs de pierres au sommet de la pyramide pour terminer sa construction.

Plan de la construction des quarante-trois premiers mètres de la Grande Pyramide.

 

 

 

 Afin de pouvoir faire tourner les blocs de pierres une fois arrivés à une arête de la pyramide, les ouvriers auraient fait des encoches dans la Grande Pyramides afin de les faire pivoter d’un quart de tour, à l’aide d’un système de leviers.

Encoche servant à faire pivoter les blocs de pierres.

 

Grâce à sa pente douce de sept %, il fallait peut d’ouvriers pour monter un bloc au somment de la pyramides pour continuer la construction. Pour la chambre funéraire, se situant à quarante-trois mètres et constituée de blocs de marbre pesant plusieurs tonnes, les ouvriers se seraient servit d’un système de contre poids pour acheminer ces lourds blocs, grâce à la grande galerie menant à la chambre funéraire.

Système de contrepoids afin de faire monter les poutres en marbre.

Ouvriers installant les poutres en marbre.

 

La théorie de Jean-Pierre Houdin est entièrement acceptable pour plusieurs raisons : les encoches servant à faire tourner les blocs de pierres sont encore présentes et visibles sur la pyramides de Khéops. De plus, l’architecte a convaincu l’entreprise française Dassault Systèmes, entreprise spécialisée dans la simulation numérique, de recréer par ordinateur la construction de la pyramides de Khéops. Et tout concordent. Donc cette théorie pourraient très bien être la méthode utilisée par l’architecte Khéops durant la construction de la Grande Pyramide.

Et voici le  résultat!

Commentaires (4)

1. Henri Goland 29/10/2013

Euh... ce serait pas plutôt celle de Khephren, la pyramide avec le chapeau ?

2. Lheureux (site web) 25/09/2013

Une petite analyse critique de cette théorie se trouve sur
http://autospeed.celeonet.fr/khufu/spip.php?article47

3. Gauthier 21/03/2013

Bonjour Mr Houdin jean-Pierre,
je vais des recherches depuis 2 ans, comment les pierres sont tirées sur les pyramides.
Selon moi, ils étaient tirées par des chevaux et dromadaires ou boeufs (un dromadaire vaut équivalant 20 ouvriers.) et il peut tiré jusqu'à 350 kg.
donc ça réduit le nombre de ouvriers, ils peuvent mettre des pierres plus grosse = une pierre de granit (1.50m x 1.50lg x 2.00long =4.500 m3 x 2700kg/m3= 12 150.00kg /350kg (dromadaire) il vaut 35 dromadaires. merci de me constater

4. Kurt Burnum (site web) 03/11/2012

In your counterweight theory I've never noticed workers working in between the counterweights pulling on The Grand Gallery Trolley in the direction to the south before. Is this something new?

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site